Comment créer une SPRL en Belgique ?

Publié le : 28 octobre 20214 mins de lecture

Aussi bien pour une SPRL classique que pour ses variantes, vous avez besoin d’un acte notarié (établi par votre notaire) et d’un business plan (à établir par vous-même). Votre banque vous posera également des questions sur votre plan d’affaires si vous devez demander un prêt pour votre capital de démarrage.

SPRL signifie « société à responsabilité limitée » ?

SRL est le type d’entreprise le plus important pour les PME. Le législateur a bien fait son travail et c’est maintenant une entreprise avec une réglementation très souple, notamment en ce qui concerne les statuts. Par exemple, vous pouvez adapter les statuts de votre LLC à vos besoins spécifiques.

SRL a la personnalité juridique et la responsabilité des actionnaires est limitée à leur apport à la société (c’est-à-dire le « capital » qu’ils ont apporté à la société). Cela signifie que les créanciers de la société, sauf cas particuliers, ne peuvent faire valoir aucun droit sur le patrimoine privé des actionnaires et qu’une « barrière juridique » est créée entre leur patrimoine privé et les fonds utilisés pour leurs activités. C’est l’une des raisons les plus importantes pour construire votre SRL.

Caractéristiques de la SPRL

Au moins 2 fondateurs sont nécessaires pour créer une SPRL. Il existe évidemment des exceptions à cette règle, comme la SPRL monomembre (SPRLU), qui suffit pour un seul fondateur.

Lorsque vous démarrez votre propre entreprise, vous devez être en mesure de démontrer certaines connaissances de base sur la gestion d’une entreprise. La SPRL n’échappe pas à la règle. Vous devez également prendre rendez-vous avec votre notaire pour passer un acte notarié. Enfin, vous devez être en mesure de présenter un plan d’affaires.

La lettre P, pour « Privé », signifie que les actions de la société ne peuvent changer librement de propriétaire. Par conséquent, il est important de bien savoir avec qui vous vous associez.

Comment créer une SPRL ?

Pour la constitution de la SARL, il est donc nécessaire de rédiger les statuts de la société (qui déterminent légalement l’objet social de la société et la manière dont elle fonctionne et est gérée) et l’enregistrer devant un notaire. En plus des statuts, vous devez maintenant soumettre au notaire un plan financier contenant les éléments suivants :

Les revenus et dépenses de l’entreprise au cours des deux premières années d’activité la manière dont elle financera l’activité et les investissements la justification de ses principales hypothèses (vente, achat, investissement).

Ce plan financier doit être crédible et surtout sérieux. Cela peut en effet engager votre responsabilité si l’entreprise fait faillite dans les trois premières années et si la faillite est manifestement due à un manque de capital de départ (c’est-à-dire qu’il est prouvé que les moyens injectés dans l’entreprise initialement étaient insuffisants).

Plan du site